Accueil reunification Claudy Lebreton et la langue de bois

Claudy Lebreton et la langue de bois

Commentaires fermés
0

M. Claudy Lebreton président du conseil général des côtes d’Armor réagit à l’amendement « réunification » voté par les députés en cette fin d’année 2011 et nous dit qu’il « faut respecter le choix des citoyens et des élus  » (ici)

De quel choix des citoyens M. Lebreton parle-t-il exactement ? A ma connaissance les populations n’ont pas été consultées lorsque les régions ont été dessinées. Si cela avait été le cas, alors oui, on pourrait parler de respect du choix des citoyens, mais ce n’est pas le cas.

Alors peut-être fait-il allusion à un improbable référendum lors duquel on consulterait les populations des régions administratives  Bretagne et Pays de la Loire ? On sait très bien qu’un tel référendum ne se fera jamais. Dans ces conditions comment parler de choix des citoyens ?

Force est de constater que le respect ne doit donc s’adresser qu’aux  élus, et qu’en la matière le choix des citoyens ne fait pas partie de l’équation Lebreton.

Qu’on ne s’y trompe pas, lorsqu’il nous dit que   »L’Assemblée des Départements de France (ADF) n’est pas opposée à ce que des départements décident de fusionner ou choisissent de « changer » de régions », il nous signifie bien au contraire son opposition au projet de réunification.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par 44enbretagne
Charger d'autres écrits dans reunification
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Aristide Briand, Prix Nobel de la Paix, Breton de Loire-inférieure

« Poussées comme des fleurs au bord d’un long rameau, les villes de la Loire Inférie…