Accueil PdL Weekend noir pour les Pays de Loire (1 sur 2 Notre Dame des Landes)
PdL

Weekend noir pour les Pays de Loire (1 sur 2 Notre Dame des Landes)

Commentaires fermés
0

Premier billet d’une série de deux à propos de ce weekend des 17 et 18 novembre, weekend que les hautes instances de la région des Pays de Loire préfèreraient pouvoir oublier.  Commençons par la manifestation du samedi 17 novembre, manifestation dite de réoccupation de la future zone d’implantation du (peut-être) ex-futur aéroport de Notre Dame des Landes. Ce jour-là donc, entre 10 000 et 40 000 manifestants (1) se déplaçaient au nord de Nantes (Bretagne) pour venir signifier leur opposition au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.

La réaction de la garde rapprochée de M. Ayrault ne se faisait pas attendre puisque M. Jacques Auxiette (PS!, président de la région des Pays de Loire), Philippe Grosvalet (PS!), Gilles Rétières (PS!) et Patrick Rimbert (PS!) utilisaient la tribune de Nantes Métropole pour réagir à cette mobilisation qu’ils ne pouvaient plus ignorer. (2)

« Les gens de l’Ouest, dont nous sommes les élus, ne se laisseront jamais dicter leur destin par des leaders nationaux. Nous ne laisserons pas des Bové, Joly ou Mélenchon mettre en cause le développement de ce territoire.  »

« Une poignée d’activistes professionnels »
Décidemment, M. Auxiette président de la région de papier glacé des Pays de Loire n’a de cesse de faire croire que la contestation ne serait pas le fait des riverains de l’aéroport mais d’éléments extérieurs. Ainsi, le 31 octobre 2012 il nous assurait qu’ « Il est faux de laisser croire que ce sont les riverains qui sont actuellement sur le terrain face aux forces de l’ordre. Il ne s’agit que de l’action d’une poignée d’activistes professionnels mise en scène et relayée par des gens qui ne connaissent pas ou partiellement le projet ».  Les opposants à M. Auxiette sont prévenus(!) car M. Auxiette   »tiens aussi à condamner avec la plus grande fermeté les exactions et violences actuelles » (3).

Alors, Messieurs les élus des gens-de-l-ouest, ce ne sont pas M. Bové, Joly et Mélenchon qui vous dictent leur destin mais bien les 10 000 à 40 000 personnes présentes ce dimanche qui vous signifient leur désaccord par rapport à ce projet. Vous leur faite affront en cherchant à les camoufler derrière des figures nationales et bon an mal an, vous ne faites que continuer de prétendre qu’ils n’existent pas.

(1) Dans un premier temps, le dimanche en début d’après-midi, France Inter indiquait pendant son journal que « seulement 2000 personnes » avaient suivi l’appel, « un chiffre bien en deça de ce qu’attendaient les organisateurs ». Cette « information » a  été reprise au moins deux fois pendant un même journal. Visiblement, l’intox n’a pas marché puisque les médias reprennent tous, en ce lundi 18 novembre, la fourchette comprise entre 10 000 et 40 000.

(2) http://www.nantesmetropole.fr/actualite/l-actualite-thematique/communique-de-jacques-auxiette-philippe-grosvalet-gilles-retiere-et-patrick-rimbert-sur-le-transfert-de-l-aeroport-55028.kjsp

(3) http://upload.ouestfrance.fr/ouest-france.fr/pdf/auxiette.pdf

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par 44enbretagne
Charger d'autres écrits dans PdL
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Témoignage d’un Angevin

Je suis Angevin et je soutiens à 100% l’idée du retour de la Loire-Atlantique à la B…