Accueil PdL Retailleau. La proie pour l’ombre. Ou l’inverse
PdL

Retailleau. La proie pour l’ombre. Ou l’inverse

Commentaires fermés
0
Marin_Breton

Retailleau démissionne du poste de président du conseil régional des Pays de Loire. Qu’est-ce que nous dit cette démission ? Et bien des choses qu’on sait depuis longtemps !

A savoir que lorsqu’il faut faire des choix, le commun des mortels essaie de ne pas délaisser la proie pour l’ombre.  Le politicien ne diffère en rien du commun des mortels. Dans ce cas de figure,  Bruno Retailleau déserte la techno-structure pour conserver son mandat national.

On voit DONC bien que des techno-structures hors-sol comme les PDLs ne sont que des pourvoyeurs de sièges pour politiciens professionnels qui permettent, à l’échelle d’un parti (et en premier lieu au bénéfice de ceux qui sont au sommet de la pyramide) d’essuyer des échecs électoraux au niveau national en restant au chaud et en attendant l’alternance.

Quel est le bilan de celui qui aura promis lors des régionales faire tout pour que NDDL se fasse ?

  • Il se sera surtout égosillé pour mettre la pression à ce sujet sur les gouvernements qui se sont succédés pendant son mandat, nous avouant ainsi que ses promesses électorales étaient des promesses qu’il ne pouvait pas tenir.
  • Il aura passé le plus clair de son temps à soutenir la campagne électorale de F. Fillon (lui-même ancien président du conseil de la même techno-structure soit dit en passant) . Et quand je dis le plus clair de son temps, je suis gentil, Retailleau aura lui-même avoué s’être donné à 100% dans la campagne de F. Fillou.

Encore une preuve que la charge de mandat d’une techno-structure hors-sol comme l’est la Ligérie (puisque les habitants de la techno-structure seraient des « ligériens ») n’est une charge… que pour les contribuables.

Donnez aux électeurs des régions dans lesquelles ils se reconnaissent et auxquelles ils sont attachés et le mandat régional ne sera pas un mandat de second ordre qu’on délaisse dès que de « plus hautes destinées » vous appellent ! La Bretagne, la vraie, celle à 5 départements, avec Nantes, la ville que les ducs bretons ont faite capitale, est une de ces régions.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par 44enbretagne
Charger d'autres écrits dans PdL
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Combien de départements en Pays de Loire ? 4, 5 ?

Même les journalistes ne savent pas combien de départements il y a dans cette région sans …